Duras, la camarade

Publié le par le petit homme



Je n'ai pas très bien dormi cette nuit. Je me suis couché très tôt hier à cause de mon ivresse. Le mal de tête m'a réveillé dans la nuit. La chatte Arwen était encore dehors. Elle rapporte phalène, araignée etc ...
Duras sur France Culture. L'émission de ce matin était la plus enrichissante. Le thème : Duras, la camarade. Laure Adler n'est pas arrivé à joindre Yann. Le compagnon de Duras, depuis la mort de celle-ci, disparaît  régulièrement sans donner de nouvelles alors qu'il est le légataire de l'oeuvre de Duras. Je crois qu'il a raison de ne pas venir témoigner. Duras l'aurait soutenu.
La camarade. Son communisme est primitif dit-on, c'est assez vrai. Il est d'ordre spirituel, il est empli de judéité. L'homme est seul sur terre comme abandonné. Dieu c'est l'absence de Dieu, la trace qu'il a laissé, le trou, le vide. L'homme, c'est le ratage de Dieu. Le communisme, c'est la tentative de reproduire, de récrire, de recréer le ratage de Dieu. Je ne me souviens plus de quel intellectuel il s'agit, mais j'ai trouvé très juste ce qu'il disait sur Duras à propos de son intelligence. Elle n'était pas une théoricienne mais elle avait l'intelligence de l'intuition.

Ce que j'aime chez Kimien était ce que j'aimais aussi chez Harry; il supporte avec indifférence ma paranoïa et mes délires. Je suis dès lors soulagé et passe à autre chose une fois mes crises passées.
J'ai imprimé mes textes aujourd'hui. J'ai écrit de très belles pages, mais il y a du travail de ciselage à faire. Beaucoup de choses à soustraire et à récrire. Je vais reprendre ce texte en main.

 

Vendredi 7 août
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article