Bienvenue sur Les jours chroniques

Publié le par L'antre

Les jours chroniques

 

Je n'ai toujours eu d'amis que de nuit : en ce temps de confidences, d'amours plus ou moins secrètes, d'ombres toujours. Il n'est d'amitié possible que vers les silences échangés, du mot raté, du regard bienveillant et aimant, furtif, à la dérobade comme le passage d'un ange. C'est l'antre des doux échanges, des âpres épopées de nos petites vies humaines. L'écorce est ce qui s'échange, se détache, tombe, disparaît dévoile la chair à vif - être écorché. C'est aussi le sommet de l'arête du nez, c'est l'antre des cils, le regard, une weltanschauung.

Dire que vous lirez les propos d'un écorché vif est sans doute parler trop vite. Des chagrins sans doute, des enthousiasmes, des idées, des mots ou phrases, de prétentieux vers empliront les pages de LACLE, c'est certain. Il s'agit surtout de laisser une trace, trace parmi les traces. Il s'agit aussi de redonner au regard sa vision littéraire.Je veux saisir le siècle comme on égrène le sable de ses mains.

Je veux voir le monde, je veux vivre mon pays. Je veux habiter la terre.

 

Alors soyez les bienvenues, n'hésitez à laisser votre trace à votre tour, votre commentaire.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Et bien, un site intimiste, un peu vertigineux, toujours agréable à lire. Je pars songeur.<br />
Répondre