Je suis vieille

Publié le par Le zôgraphe

P1000247

 

Je suis un peu seule à l'ombre de la vie

La vie s'entête et m'esseule à me  voir s'éloigner d'elle

De temps à autre d'une saison à une autre

Je ris dans mes baignades quotidiennes

Et parfois je crie à tue-tête

Que la vie est toujours un peu vaine

 

La terre est immense et si belle.

De ma fenêtre.

Je suis agée d'âge

comme personne ne peut l'être

à cet âge.

 

La sagesse est ce temps où plus personne ne vient vous entendre.

 

J'ai des souvenirs de barricades

j'ai des souvenirs

des souvenirs de mes camarades

de leurs jeunes visages

essoufflés sous le froid de la canaille.

 

La vie est plus fidèle à soi-même

que les idées  aux vies humaines.

 

Je marche sous les lumières de la ville

Je vois le commerce vivre tranquille

Je vois mon rythme ralenti ;

Je vois défiler plus lentement 

l'armée nouvelle des non-voyants

 

 

Je tourne sur une terre qui tourne sur elle-même.

Vous savez, je suis vieille.

 

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article