La révolte auprès de toi, Majnûn

Publié le par Le zôgraphe

 

aupres-de-toi.jpg

 

 

Je te ressens comme le haut des arbres et le vent

Tu me soulèves

Majnûn, tes doigts

Sur ma tempe,

Effleurent ma peau qui t'appartient

À toi libre je vole au-dessus

Des révoltes

Je ne puis m'apaiser

Mais te sentir près de moi

comme le vent au-dessus des arbres.

 

Géographe du monde,

Majnûn auprès de toi,

Je repense le temps

Je parcours ton corps

Et le cours du monde

Dans tes plis

Je me noie

M'enfouis

Respire la vie

L'odeur du monde m'émeut

Auprès de toi.

 

Pas de révolution

Sans poésie contrebande mon amour

Sans alambic

pas de militants véritables ;

que des rêveurs armés.

Majnûn, amour,

Lèvres enlacées

Dans les bras du monde

Tu me portes

Dans le haut des arbres et le vent

Je suis fou de toi Majnûn

Majnûn tu viens d'inventer

L'éternité ce mot-espace

Pour que je reste auprès de toi

Liberté Majnûn


 

                                                                                                        Le Zôgraphe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article