Le vent

Publié le par Le petit homme

Le jeudi 25 février

HPIM2936.JPG

La banquière  est agréable et compétente, dynamique et enthousiaste. C'est  ce qui justifie sans doute son tic de langage voilà qu'elle place à la fin de chaque  phrase.

Les fonds seront débloquer dans 10 jours, voilà (sic).
Il faut vraiment épargner, voilà (re-sic)

À bientôt, je vous recontacterai pour la mise en place du PEL, voilà (re-re-sic.)
voilà, bonne journée.

*

Il est évident que je ne me peux soustraire plus longtemps à un plan d'épargne. On commencerait par quarante-cinq euro, voilà. Il va devenir urgent d'arrêter de fumer, voilà. Et dire que je m'étais arrêté trois mois ...
D'ailleurs, les campagnes de prévention anti-tabac sont à mes yeux inutiles, car il ne s'agit aucunement d'une question de volonté ou de courage. La volonté ou le courage sont des états d'esprit que seuls d'algorithmes particuliers peuvent motiver, enclencher. Seuls le rapport au corps et des conséquences du tabac sur celui-ci, l'état psychologique du moment, permettent de vous en donner le désir.

*

Hier, l'internat était la proie des vents. Ils hurlaient la nuit dans ses bras.

"De ton front voyageur les vents ne veulent pas ;
La terre tendre et sombre,
ô Platane, jamais ne laissera d'un pas s'émerveiller ton ombre !"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article