Les autres

Publié le par Le petit homme

 Voici le conseil de Flatters l'ami de Renaud Camus, personnage récurrent de son journal, sur l'art de la drague. Conseil que je vais tenter de faire mien.


"certaines personnes n'ont pas de narcissisme, au moins en ces matières-là. Maurice était comme ça, lui aussi.  Cest d'ailleurs ce qui faisait de lui un si bon dragueur. Il n'avait aucune crainte d'être repoussé. ça lui était égal. Du coup, il essayait toujours, même dans le cas qui paraissait déspérés. Et, bien sûr, si on essaie, ça marche beaucoup plus souvent qu'on ne pourrait le penser. Seulement, il faut être indifférent à l'échec. Il faut ne pas craindre le refus, être totalement à l'abri de la blessure narcissique."


*


Je viens de recevoir un nouveau cours. L'élève est en quatrième

J'ai reçu un mail de la boite de message de mon site internet de l'ex de harry qui nous avait tant pourri la vie par sa jalousie, qui l'avait rendu complètement fou :


Bonjour lirone,
Je t'ai reconnu cet après-midi au dernier moment, excuse-moi.
Merci pour m'avoir fait redécouvrir M. Duras.

 

*

En plein essorage de machine, une coupure de courant vient tout interrompre. C'est la panique. J'ai une sainte horreur de tout ce qui concerne l'électricité ou le gaz. J'essaie en vain de contacter mon voisin. Rien. Je téléphone à Lionel. Que dois-je faire ? remettre le compteur en route ... (nigaud !). J'ai honte d'être si gauche et godiche, mais je suis terrifiié à l'idée que tout explose...

Appel de Tahar qui est en conflit ouvert avec un ancien  sien ami qui était propriétaire d'un kebab. Tahar, malgré mes vifs avertissements, a mis plus de huit mille euro dans cette affaire qui s'est  écroulé. Il n'arrive pas récupérer son argent. Cet homme possède aussi une petite boutique de confection. Tahar me demande d'aller lui faire un petit travail car son avocat aurait bien besoin d'une facture. Devant mon peu d'enthousiasme, le voilà presque, en moins violent, et en plus drôle à me faire les mêmes reproches que JR. Je ne veux jamais les aider ou si tel est le cas ce n'est jamais sans que je les rabroue sévèrement. Le seul souci c'est qu'il me demande une attention constante mais aussi un temps précieux dont je suis si avare. Je me retrouve toujours dans la même situation. Un excès de gentillesse sans limite vous amène un jour quand vous décidez d'en poser une, à la colère la plus totale de ceux que vous aviez jusque-là toujours aidé sans aucune  hésitation ou remarque.

Il est bientôt 13h10, l'élève Hakim est comme d'habitude en retard... j'imagine que lui aussi se révolterait si par malheur je lui  faisait remarquer.
Je regarde le portable ; un message est laissé justement par Hakim. Il ne peut pas venir aujourd'hui. Il me prévient qu'à 12h47 pour un rendez-vous à ... 13h. Merci, je ne dirais rien par peur de soulever encore un vent de révolte ou de me voir taxer d'horrible psychorigide ou dictateur....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article