Moteur ! Pédophile est accusé de pédophilie !

Publié le par Le zôgraphe

 

Les mots sous la paupière me fatiguent.

métaphores gerbées

et ce O

trou du cul du mot.

 

Dans la marge, l'insecticide :

faites crever cet animalcule à petites pattes

accroché sur la treille,

gerbé, vous m'entendez !

 

J'en ai mal aux yeux

écho refusé

je suis é-mot-phile

 

écrire c'est se faire taire

censurer : bla-mot bla-mot bla-mot bla-mot bla-mot bla-mot

On croit qu'ils disent quelque chose

 

Les métaphores !

Les métaphores !

 

Dégagez ces putes de ma vue !

Garde ! Garde !

 

Où sont-ils

ces garde-fous ?

 

-Vous entendez les clochent qui sonnent ?

-C'est le doux couscous du midi qui retentit dans sa gamelle.

 

À table ! À table !

 

 

-Selon l'article 5.3 du code de l'utilisateur du net, j'annonce que

La liberté d'expression autorise la critique dès lors qu'elle est objective, argumentée, et portant sur des faits réels.

 

-Avec ça, qu'est-ce qu'on peut dire ?

-Critique objective ?

-Et la subjectivité n'a pas lieu d'être : foutez-moi le camp les artistes !

 

-Il ne faudrait peut-être pas cracher dans la soupe M'sieur ...

- La soupe est une chÔse chaude.

 

-Alors, comment ça, on ne pourrait pas insulter, diffamer, cracher sur MÔsieur Mot ?

-Ah ça, c'est la meilleure !

 

-C'est-à-dire... que... mot à mot... il n'y a pas qu'une seule famille... hein ...

 

-Oui je sais, une dynastie ! Moi je vous l'dis !

 les noms, les pronoms, les verbes, les adjectifs...

 

-Et tout ce beau monde couche à l'envi .

-Je crie à l'inceste syntaxique !

 

Foutez-moi le camp où je vous mets mon pied dans le M !

 

-Alors là vous vous mettez le doigt dans le O.

car le M est flexible, ce sont deux roseaux pliés.

 

- Oh il recommence les métaphores !

gaaaaarde ! gaaaaaarde !

 

-Mais est-ce qu'un mot est un" fait réel" comme ils disent ?

-Si le mot reste muet, il n'y pas de fait possible.

-Le mot est un  son quand même...

-Ah ! j'en sais rien et je ne veux rien savoir !

- il suffirait de regarder le mot sans le lire, comme un objet.

 

 

- Quoi que ... piper mot...

-Oh que c'est vulgaire...

-On va avoir des problèmes avec le code 5.3 ...

- Mais il n'y a rien à sucer dans le mot  de toute façon !

- On pourrait sucer le M, avec ses pattes de poule.

- Mais arrêter ...je vous en prie... le code 5.3 !

 

Garde ! garde !

Dégagez-moi ces pitres de ma vue !

Ils métaphorisent, ça me fout la chair de poule !

 

Chut !


Taisez-vous ... pas un mot...

Je crois que la métaphore est dans mon dos ...

 

- Ne faites pas le dos rond, je ne peux regarder sinon ...

- Là, vous la voyez ? là ! les jambes à mon cou ...

- Cessez de gesticuler, le M est dans votre col ...

 

 

- C'est une taille moyenne le M pour un col... C'est pas bien méchant. On va en faire qu'une bouchée... ne bougez pas, on va vous aider. On va le retirer.

 

-Merde alors, un bout est resté...

- On dirait un i, mais courbé. C'est drôle.

- Je ne peux pas rester avec un bout de M dans le col... ça porte malheur !

-Pff...

- Le M est la treizième lettre de l'alphabet !

-Oh mon dieu ! je confirme, le treize ça porte malheur, malheur avec un grand M...

- oh ...

 

- S'il vous plaît ? s'il vous plaît ?

- Oui ?

- Est-ce que si l'on traite de pédophile le mot /pédophile/, on va aller en prison ?

- Je vous en prie ...à la fin... le code 5.3 va finir par venir ...

 

-Allons, allons ... Messieurs-Dames... Est-ce que quelqu'un, dans cette assemblée, peut apporter la preuve que le mot  Pédophile est un pédophile avéré ?

- Non, pas vraiment, mais on sait qu'aux gros mots ... il préfère les petits ...

- Oui, certains m'ont dit que  pédophile déclarait son amour...

- ... oui, chez les petits mots d'amour

-Oh mon dieu ! c'est donc vrai ce qu'on dit alors sur lui !

-Il aime alors les petits mots ...

- Pis ! il paraît que les fragments sont très à son goût...

- Oh mon Dieu ! Ne me dites pas qu'il court chercher les petits mots dans la cour des fragments ?

-On dit qu'on l'a vu ...

- Alors si ce mot est comme on dit ...

-Prison !

-À mort !

-Qu'on lui applique la peine de mot !

-On n'en sera débarrassé pour toujours.

- La peine de mot est interdite...

- ... Il y a Badinter.

- Oui et il est protégé par de puissants soutiens.

- Oui, on dit qu'il a cours dans les dictionnaires.

- Le Robert !

- Oh mon dieu, les assassins ! ces pauvres petits mots sans défense

- On ne peut rien alors ?

- Soutenu par le Robert -Badinter ...

- Je ne vois pas ce que le 5.3 peut faire pour nous.

- Puisque ce mot existe, on ne peut pas le retirer. Il n'y a pas de loi sur ça.

-Non, les mots sont libres.

- Ce ne sont pas des faits réels.

- Ce sont des sons que la pensée enveloppe.

- Un mot est une pensée ailée qui circule sur la Terre.

Gaaaarde ! Gaaaarde !

Je vous jure que je viens de voir une métaphore passer !

-Ils ont l'immunité de l'humanité. Et puis contre les dictionnaires ... On ne peut vraiment rien faire.

 

- Allez hop !  ça suffit !

Rentrez chez vous, prenez vos clic et vos lettres !

Et ne dites  mot à personne de cette affaire !

Publié dans Écriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article