De Dieudonné. Le passé trouble de la France

Publié le par Le petit homme

 


armee.jpg
*
J'ai rêvé de mon oncle cette nuit. Mon oncle dépressif et alcoolique. Il était insupportable mais séduisant. Dans mon rêve, il avait quelque chose d'érotique. Il ressemblait d'ailleurs à Gainsbourg. Il était soul, pénible et goguenard, mais attirant et amusé. Ce n'est pas la première fois que je rêve de lui. Je me souviens plus jeune que j'avais été indisposé par l'odeur de ses pieds  qu'il avait libérés de ses chaussures. Cette odeur avait eu sur moi un effet paradoxal de dégoût et d'excitation. Je crois que qu'ils furent l'objet de mes premières attirances homosexuelles.
Je me demande si le fait de rêver de mon oncle n'était pas simplement de nature métonymique. Je pourrais bien substituer JR à mon oncle ...

*
La journée avec JR est à la fois joyeuse et insupportable, car il n'arrête jamais. Il fait partie de ces dépressifs malheureux parce que trop intelligents. La compréhension du monde les écrase, ils sont sans secours. Il est toujours en train de réfléchir sur le monde en ayant des analyses sur beaucoup de sujets, d'ailleurs souvent pertinentes, claivoyantes, lucides mais évidemment désespérantes car la réalité est toujours décevante.
Sa folie est insupportable. Il est toujours à vos côtés quoi que vous fassiez. Il commente tout, ronchonne sur tout. Il s'auto-critique, il est dans l'auto-dérision permanente et c'est ce qui le rend à la fois insupportable et  très drôle. Ses trait d'esprit sont à mourir de rire. Un rire de désespoir.

*
Nous regardons l'émisison Ce soir ou jamais : le thème est : jusqu'où va la liberté de choquer ?

Le Débat entre Dieudonné et Thierry Lévy était le plus intéressant que je n'aie entendu jusqu'à maintenant.

Voici la démonstration de Lévy sur l'attitude de Dieudonné et de sa supposée confusion entre l'antisionisme et sa haine d'Israël et des juifs:

-"Il arrive que l'humoriste devienne ou soit un doctrinaire. Dieudonné dit que les droits des minorités ne sont pas respectés  toujours de la même manière. Il a raison.  Il y a des minorités qui sont plus respectées que d'autres et qui ont plus de droits que d'autres et notamment, j'ai dit un mot tout à l'heure de la loi Gayssot, qui est une loi que je trouve critiquable parce qu'elle interdit d'aborder un certain sujet, d'aborder un sujet réglé par une loi (qui est celle interdisant le fait qu'on puisse nier l'existence des chambres à gaz), mais à partir de ce que dit justement  Dieudonné prend sa source une doctrine qui ne prend pas en compte le fait que  le racisme et l'antisémitisme, Dieudonné l'oublie toujours ! ont une origine commune, c'est à dire que la théorie des races que Dieudonné combat n'est pas une théorie allemande mais  c'est une théorie française dont hilter s'est inspiré et, il s'est inspiré, pour exterminer un certain nombre de gens à l'est et les juifs, de ce qu'avaient fait  les impérialistes contre les populations colonisées. Et il s'est inspiré également de ce qui a été fait contre les arméniens et, Hitler disait : le génocide arméniens, qui s'en souvient ?
 Donc ce qu'oublie Dieudonné dans ses sketchs qui sont autant de discours politiques, c'est qu'il y a un lien très profond entre la lutte contre le racisme  simplement parce qu'à l'origine l'extermination au nom de la race a été inventée contre les africains, contre les peuples colonisés. Et si il n'y avait pas eu cette extermination en Afrique, il n'y aurait pas probablement eu l'holocauste et ça Dieudonné ne le conçoit pas ! L'esclavage et l'extermination car  dans la grande phase de l'impérialisme, anglais notamment, on a exterminé des populations entières du moins en tansmanie. C'est une chose que Dieudonné oublie complètement et dans sa lutte légitime pour la protection des  droits des minorités il a trouvé une cible ; il assimile les sionistes et les juifs et il fait des juifs  les responsables de l'esclavage moderne. C'est une chose aberrante !"

Dieudonné s'est engouffré dans une faille qui ne finit pas de le faire intellectuellement dériver. Il s'est rendu compte que la question juive en france était explosive et effectivement tabou. À mon avis, une des causes est à rechercher du côté de l'État fraçais du maréchal pétain, de la collaboration avec l'Allemagne nazie. La France n'a pas encore digéré le pétainisme et la collaboration ; La france a eu tendance à en faire une période tabou de son histoire. C'est pourquoi les politiques n'ont eu de cesse de vouloir repousser le débat et la réflexion sur cette période. J'ai le sentiment que cette période historique est en un sens refoulée. On a eu trop tendance à mettre en exergue la résistance au détriment  d'un face à face avec cette période sombre. La présidence gaullienne a eu aussi pour effet de faire oublier l'état de vichy de même que les quatorze ans de Mittérrand  ont été aussi un moment où l'on a occulté ce passé. D'autant que Mittérrand incarnait lui aussi cette ambivalence historique. Je serais presque tenté de dire qu'il en était l'exemple symptomatique.

*
Le soir JR après avoir ingurgité quatre litres de bière s'est mis à éclater en sanglots devant le film Welcome. Je m'étais couché pour lire. Il est venu me voir tout malheureux pour exprimer qu'en période d'idéologie perdue, il restait sans doute qu'à être utile vers ceux qui en ont le plus besoin. Que lui avait tout perdu ... carrière... amour... etc... Après cette crise, nous sommes allés dormir.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article