un peu de mélancolie un peu de désir

Publié le par Le petit homme


Hier soir je ne suis pas allé voir La Cagnotte de Labiche. La mélancolie s'était abattue sur moi comme la pluie frappait la dalle de mon immeuble. Ces  derniers jours je ne ressentais aucune envie d'amour, aucune envie d'aimer. Ce qui a éveillé ce volcan c'est le regard que je porte sur Moha. Il est des gens dont vous n'êtes pas amoureux ni attaché vraiment mais dont vous ressentez au fond de vous, presque secrètement, que dans d'autres circonstances, dans une autre vie peut-être, cette personne aurait très bien pu être l'élu de votre vie. C'est tout. C'est sans tristesse. Le constat d'un manquement. Avec Moha ce n'est pas tout à fait le cas. Il est des gens qui me donne envie d'aimer et lui me redonne le gout de la séduction, de la drague. Il n'y est pour rien le pauvre. Je crois pouvoir dire qu'il provoque chez moi du désir.
Je suis allé donc, chargé de désir comme une pile d'énergie, sur mon site de rencontre. Un Terry 47 est venu me parler.
Salut. Quel type de mecs recherches tu, moi mec de 47 ans ...
Que recherches-tu ? est une question qui me panique et qui m'amène très vite à être désagréable. Mais bon, je venais d'être tout chargé de désir je fus tout à fait cordial et gentil. Je ne savais même pas quoi écrire pour dire qu'il ne me plaisait pas ( quand il m'a montré sa photo, sache cher carnet, que je ne suis pourtant pas difficile, mais j'ai cru voir François Hollande ...).
Un Matthias je ne sais plus quoi est venu échanger. Tout à fait avenant, assez drôle, il me propose un café. J'hésite un peu. Il me montre une photo encourageante. Mais je ne suis plus naïf.  je sais que la beauté est presque secondaire chez moi, j'entends beauté canonique du moins. Les grands me séduisent plus que les petits, bien que je n'aie finalement aimé ques des petits. J'aime les noirs les arabes et les blanc, les asiatiques moins. Les efféminés ne me séduisent pas, bien que le type minet me séduise et m'excite parfois. Je préfère les bruns et les blonds. Les hommes virils tout aussi bien que le type petit bourgeois.
Pour revenir à ce Mathias, je suis allé le voir chez lui. Nous regardons la télé. ça commençait mal mais cela me satisfaisait car j'étais fatigué. Il ne ressemblait guère à sa photo. En réalité, comme beaucoup, il a mis la photo qui le met en valeur. Il ne me plait pas. Sa voix en revanche est très séduisante. Au bout d'une heure de discussion sans importance, je me suis approché et nous nous sommes embrassés. Il avait une façon très excité, très nerveuse d'enlacer. J'avais parfois l'impression très excitante qu'il allait me dévorer, me mordre. Ses baisers étaient si rapides qu'on eût dit qu'un vampire m'embrassât. Nous nous sommes contentés d'un calin léger, qui m'a mis de  bonne humeur cependant. Il m'a fait rire quand il caractérisait son visage et sa beauté. Je suis d'un banal, mais d'un banal ! C'est tout à fait juste. Il est de ses visages ni vriament laid ni vraiment beau.

Le soir au travail, j'ai retrouvé Moha. Fatigué, il était assez distant ce qui m'a rendu un peu malheureux. Un seul regard bienvellant de sa part et me voilà tout épanoui. Je sais la plus complète absurdité de mon lien avec Moha qui  repose sur rien, si ce n'est qui l'est l'objet d'une circulation du désir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article