Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

notes de lecture

Je me souviens de toi

Je me souviens de toi

Je me souviens de toi. Cette ville était faite à la taille de notre amour. Tu étais fait à la taille de mon corps même. Qui es-tu ? Tu me tues. J 'avais faim. Faim d'infidélités, d'adultères, de mensonges et de mourir. Depuis toujours. Je me doutais bien...

Lire la suite

Je m'apelle Ismaël. Mettons.

Je m'appelle Ishmaël. Mettons. Il y a quelques années, sans préciser davantage, n'ayant plus d'argent ou presque et rien de particulier à faire à terre, l'envie me prit de naviguer encore un peu et de revoir le monde de l'eau. C'est ma façon à moi de...

Lire la suite

De l'amour, de la vie. André Gide

" - Vous dites cela parce que hier vous avez surpris mon sourire, tandis qu'il parlait ; vous vous êtes aussitôt persuadé que nous le jugions pareillement. Mais non ; détrompez-vous. À vrai dire, je ne sais pas ce que je pense de lui. Il n'est jamais...

Lire la suite

L'homme et la couleuvre. Lafontaine

"On en use ainsi chez les grands. La raison les offense ; ils se mettent en tête Que tout est né pour eux, quadrupèdes, et gens, Et serpents. Si quelqu'un desserre les dents, C'est un sot. - J'en conviens. Mais que faut-il donc faire ? - Parler de loin,...

Lire la suite

La solitude, Gustave Caillebotte

La solitude, Gustave Caillebotte

La place de l'Europe, temps de pluie, Caillebotte C'est un des tableaux qui me touchent le plus. J'ai toujours été surpris que les gens ne se connaissent pas et qu'il est des êtres, pour la plupart, qu'on ne connaîtra jamais alors qu'on les croise, parfois...

Lire la suite

La race de notre liberté

Je ne verrai pas tes flancs, ces essaims de faim, se déssécher, s'emplir de ronces ; Je ne verrai pas l'empuse te succéder dans ta serre ; Je ne verrai pas l'approche des baladins le jour renaissant ; je ne verrai pas la race de notre liberté servilement...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 > >>